archives – août 2013

On dit que si même moi j’entends les choses, si même moi, c’est qu’elle sont présentes, enfin, ces choses, ces bruits c’est qu’ils existent. Ainsi des sanglots de la vieille voisine accroupie derrière la poubelle, de l’hirondelle fauchée par un bâton à la sortie du nid, des plaintes rauques, miaulées, dont le sens ne laisse pas de doute ; ainsi des matous qui s’étripent autour de leur princesse, de la ferraille volée traînée dans le couloir des caves, des claquettes de l’enfant danseuse (celle en collants roses avec son serre-tête surmonté d’une fleur – celle qui lançait les mirabelles par la fenêtre, tu sais – l’enfant qui se vendait, elle avait huit ans et elle se vendait). Tout cela, sans ordre, que j’entends, tout cela qui existe et d’autant plus fort que même à mes volets fermés la nuit je n’en dors plus tant ça gratte, fredonne, tape, tant parfois ça traverse et ça défait la vitre et ça s’invite et ça se glisse et ça grossit jusqu’à tout envahir.

Publicités

Une réflexion sur “archives – août 2013

Vous avez des choses à dire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s