_

_
Tu es partout.

Tu fais comment ?

Et pour saisir le beau qui passe ?

Tu vas si vite.

Tes yeux ne ressemblent pas aux miens, qui ont besoin de temps pour s’acclimater à de la blancheur ou à de la danse – à de la beauté.

Toi non, toi tu sais voir, toi d’un geste que l’on croirait sans poésie, si tu ouvres à peine la fenêtre, il en jaillit une déferlante d’étoiles.

Une réflexion sur “_

Laisser un commentaire